Histoire

[metaslider id=355]

HISTOIRE

Ngazidja est la plus septentrionale des quatre îles des Comores. Connu depuis les temps immémoriaux, l’archipel des Comores ou Juzur-el-Kamar (littéralement les Îles de la Lune) se trouve à l’entrée nord du Canal de Mozambique, à mi-distance entre Madagascar et la côte orientale de l’Afrique. Cette  position géographique a valu, à cet archipel de l’océan indien du  sud ouest, le passage de nombreux navigateurs mésopotamiens, phéniciens et égyptiens.

Par la suite, avec le développement important de la navigation dans l’océan indien, d’importantes relations commerciales se sont développées entre le monde arabo-persan et les peuples de la côte est-africaine. Ainsi, du VIIème au XVème, l’archipel était en contact étroit avec les navigateurs arabe et arabo-persans. Les immigrants arabo-shiraziens, originaires de la Péninsule Arabique et du Golfe Persique, introduisent le système des Sultanats et l’adaptent au contexte local.

Les Sultanats ont été des petites entités composées d’un ou plusieurs villages. L’avènement des Sultanats a généré notamment la mise en place  de structure sociale hiérarchisé, un commerce régional actif avec les comptoirs arabes de la côte orientale africaine et les îles de l’océan indien et l’expansion de la religion musulmane. Cependant, les relations souvent hostiles et les batailles que se livraient les sultans feront le lit des  divers réseaux de trafics d’esclaves sévissant dans les mers du monde. Le contexte de morcellement territorial et politique favorise également les invasions et les razzias malgaches entre 1798 et 1820.

Les sultanats ont disparu vers la fin du XIX à partir de la prise de possession de l’archipel par la France en 1841. Il s’en est suivi la mise en place des protectorats officiels français, prélude à l’annexion de l’archipel à Madagascar en 1912.  Les Comores deviennent ensuite une colonie française ; un statut qui connaitra diverses évolutions (autonomie de gestion puis autonome interne et autonomie interne élargie).

Le pays recouvrira son indépendance le 6 juillet 1975 et rejoint ainsi le concert des nations.